Relooking d’une ancienne travailleuse couture

Il y a quelques temps, je me suis mis en tête de trouver une travailleuse qui me permettrait de ranger mon bazar de couturière débutante. J’ai d’abord regardé sur Leboncoin.fr. Ce n’était pas une mauvaise idée puisque ça regorge de travailleuses. Il y a des styles très différents, avec ou sans pieds, plus ou moins travaillées, et il y en a vraiment à tous les prix (certains sont d’ailleurs un peu délirants ! ). Mais ma travailleuse, ce n’est pas sur Le bon coin que je l’ai trouvée… C’est dans une brocante un jour où nous faisions le marché avec ma Maman, je l’ai aperçue au milieu des assiettes et des poupées en porcelaine, et tadaaaa ! Bon par contre, elle avait besoin d’un peu de fraîcheur parce qu’elle était en bon état, mais encore un peu dans son jus. Mais l’idée de la relooker me plaisait donc ce n’était pas un problème. Je vous raconte les différentes étapes nécessaires pour arriver au résultat final.

Etape 1 : Démonter les barres qui permettent de rendre les tiroirs de la travailleuse amovibles. Attention à bien mettre de côté les vis ! Cette étape permet de poncer et peindre plus facilement par la suite.

Etape 2 : Ma travailleuse avait une sorte de papier velours rouge (pas très joli) qui recouvrait l’intérieur des tiroirs, et qui était très très bien collé… J’ai utilisé une petite raclette pour essayer de décoller au mieux. J’ai dû mettre du produit spécial pour retirer la colle qui restait car à la fin, je n’arrivais plus à décoller seulement avec la raclette. C’est un produit pour décoller le papier peint normalement, et ça a très bien fonctionné.

En train de mettre le produit pour décoller le papier qui tenait très bien !

Etape 3 : Poncer ! Avec une ponceuse électrique, j’ai fini de retirer les morceaux de colle qui restaient encore. Et j’ai également poncé un peu l’extérieur pour que la peinture adhère mieux et que le bois soit plus net. J’aime bien poncer, surtout lorsque ce n’est pas sur de trop grandes surfaces. On retrouve la couleur d’origine du bois et je trouve ça plutôt satisfaisant !

Etape 4 : Peindre. J’ai choisi une peinture de chez Libéron, la teinte Bleu Pétrole Mat. A base de caséine, c’est une peinture hyper agréable à utiliser, elle est bien couvrante et elle sent bon lorsqu’on l’applique! En plus elle sèche vite, et on peut laver son pinceau à l’eau. C’est une peinture que j’aime beaucoup, les couleurs sont très jolies dans cette gamme, j’ai souvent du mal à choisir parmi toutes les couleurs disponibles ! Pour peindre, il y a vraiment plein de possibilités. Peindre 1 tiroir sur 2, peindre uniquement le couvercle, peindre les taquets en bois ou non, peindre de différentes couleurs les tiroirs… On peut trouver de l’inspiration sur pinterest.fr. Pour ma travailleuse, je n’ai peint que les tiroirs avec de la couleur. Pour les autres parties (le couvercle, les taquets, la poignée et l’intérieur des tiroirs) que je voulais laisser avec le bois naturel, j’ai quand même ajouté une petite couche de vernis qui permet de faire ressortir une jolie couleur du bois. J’ai pris le vernis Bistrot de chez Libéron, référence « Incolore satiné » et le rendu est chouette avec la couleur de la peinture je trouve !

Etape 5 : Une fois que la peinture et le vernis secs, j’ai remonté les différentes parties de ma travailleuse pour qu’elle soit à nouveau entière. Et qu’elle était beeellllle !! Prête à ranger mes bobines, mes ciseaux et mon mètre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s